mercredi matin

10 h 45 à 12 h 15

Atelier A - Kanesatake, jeter les bases d'une communauté en santé
En 2012, le Centre de santé de Kanesatake a obtenu le statut d'organisme accrédité par l'Organisation mondiale de la santé et l'UNICEF et est devenu le premier centre autochtone en Amérique du Nord à recevoir cette reconnaissance pour le soutien à l'allaitement et le travail de promotion que nous avons effectué dans notre communauté. Cette accréditation a inspiré le travail de développement et de production d'un outil d'enseignement et de soutien à l'allaitement maternel chez les Autochtones « Jeter les bases d'une communauté en santé ». En tant que communauté mohawk, il était important pour nous de récupérer cet élément culturel traditionnel en donnant aux femmes les moyens de renouer avec leur ancienne tradition d'allaitement de leurs enfants et de s'assurer du soutien de l'ensemble de la communauté. C'est ainsi qu'est né le guide pédagogique de soutien à l'allaitement maternel qui est un guide pédagogique et d'accompagnement culturellement adapté. Cette présentation passera en revue ce qu'offre notre guide d'enseignement sur l'allaitement maternel. Nous présenterons une expérience intergénérationnelle enrichie par la culture des Premières Nations qui offre une excellente information sur la culture de l'allaitement. Ce guide pédagogique est amusant, interactif et conçu pour être flexible et facile à utiliser. Il y a des outils visuellement stimulants et des activités pratiques qui sont amusantes et informatives. L'auditoire sera captivé par un court extrait de notre composante vidéo incluse dans la trousse pédagogique sur l'allaitement.

Atelier B - Financement de la santé fondé sur un traité à Onion Lake
L'atelier comprendra une discussion sur le cheminement de la Nation Crie d'Onion Lake et du Conseil de la santé d’Onion Lake Inc. en vue d'établir, de négocier et de conclure une entente de financement de la santé fondée sur un traité. Il comprendra une discussion sur les sujets suivants :
• Le contexte historique de la conclusion d'une entente de financement de la santé fondée sur un traité;
• Le processus décisionnel d'aller de l'avant avec l'établissement d'une entente de financement de la santé fondée sur un traité;
• Le processus d'identification des programmes et services de santé dont les membres de la Nation Crie d'Onion Lake ont besoin, y compris les leçons apprises;
• La méthodologie et l'approche pour déterminer les besoins de financement en matière de santé de la Nation Crie d'Onion Lake, y compris les leçons apprises;
• L'approche et le processus de négociation avec la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits, y compris les défis et les leçons apprises à ce jour;
• Premiers succès dans l'obtention d'un financement supplémentaire pour la santé sur une période de trois ans, y compris le processus de planification utilisé pour l'affectation de ces fonds supplémentaires et la mesure continue du rendement;
• Prochaines étapes et défis continus à surmonter pour mener à terme le cheminement de l'entente de financement de la santé fondée sur le traité;
Tout au long de l'atelier, les conférenciers encourageront les participants à poser des questions et à discuter avec eux, afin de s'assurer que la séance est à la fois intéressante et interactive.

Commandité par : Inforoute Santé du Canada

Atelier C - Soins préhospitaliers d'urgence : L'expérience d'Akwesasne
La communauté d'Akwesasne reçoit des soins préhospitaliers dans le cadre du programme d'ambulance mohawk d'Akwesasne (AMA). L'AMA existe depuis 1982. À l'origine, elle offrait des services de premiers soins et de RCR à la communauté d'Akwesasne, puis elle est devenue un service médical d'urgence autorisé en 1991. Aujourd'hui, le service se compose de seize membres de la communauté de divers niveaux de techniciens médicaux d'urgence (TMU) - paramédicaux, soins intensifs, soins avancés et soins de base. L'AMA fournit des services à la Première Nation d'Akwesasne située dans trois territoires de compétence - Ontario, Québec et État de New York. Les opérations ambulancières sont sous l'autorité du directeur de la santé du Conseil mohawk d'Akwesasne (GSPNC).   Leurs succès sont nombreux, tout comme leurs défis. Akwesasne fait face à une grave pénurie de compétences dans le domaine des services médicaux d'urgence. La population ne cessant d'augmenter et le nombre d'ambulanciers demeurant le même, ils n'ont eu d'autre choix que de prendre la question en main.  C'est ainsi qu'ils ont lancé le programme "Grow your own EMT" (« Forme tes propres techniciens d’urgence »). Cela s'est fait en partenariat avec leur programme de développement économique communautaire où ils ont reçu de l'aide dans les domaines de la formation et du perfectionnement professionnel, des dépenses d'équipement et des salaires. Cet atelier portera sur l'évolution, les partenariats, la formation, l'expertise et l'amélioration des compétences que L’AMA a vécues afin d'accroître les services offerts sur son territoire et partagera de précieux conseils et idées sur les éléments à prendre en considération pour bâtir les services médicaux d'urgence communautaires.

Atelier D - Combler les écarts : Accréditation de la main-d'œuvre non réglementée des Premières Nations
Le premier objectif del'atelier est de démontrer l'impact des partenariats stratégiques avec d'autresorganisations autochtones sur le développement des capacités des travailleursautochtones non réglementés dans un éventail de professions liées à la santé.Le deuxième objectif est d'informer les participants sur la valeur fondamentalede la culture dans la certification de ces travailleurs.
Il sera fait référence au partenariat actuel entrel'AGSPN et le CAAPC, les deux seuls organismes autochtones de certification quioffrent une certification et une formation intégrées à la culture dans lecontexte d'un continuum de développement des capacités de la main-d'œuvre dansle secteur social et de la santé.
La plupart des membres accrédités par l'AGSPNsupervisent le personnel non accrédité. Les participants exploreront la placeessentielle qu'occupe la culture dans la prestation des services de santé géréspar les membres de l'AGSPN et la façon dont leur propre vision de la cultureinflue à son tour sur les services fournis par les travailleurs autochtones noncertifiés sous leur autorité. L'éventail de compétences culturelles préconisépar l'AGSPN fait également partie intégrante de tous les travaux decertification et d'accréditation de la formation du CAAPC. Les participantsauront l'occasion d'offrir des commentaires sur l'impact de la certification etde la formation intégrées à la culture, tel que reflété dans le modèle dedéveloppement des capacités de la main-d'œuvre autochtone non certifiée par leCAAPC et dans la structure et l'approche de certification de l'AGSPN.
Cet atelier comprend des discussions en petits groupes sur l'application de cesconcepts dans diverses situations liées aux services fournis par le personnelnon réglementé des membres de l'AGSPN. Chaque groupe sera encouragé à rendrecompte de ses discussions dans un format créatif (annonce dans les médias,nouvelle, caricature, poème, dessin, chanson, etc.)

mercredi après-midi

14 h 00 à 15 h 30

Atelier E - La nouvelle relation financière - Quelles sont les idées contenues dans le rapport ?

Le 10 juin 2019, le Comité consultatif mixte sur la nouvelle relation financière a publié son rapport.  L'Assemblée des Chefs en assemblée a adopté une résolution demandant que ce rapport fasse l'objet d'un vaste engagement de la part des communautés des Premières Nations.   Le présent rapport trace la voie à suivre en ce qui concerne les relations financières entre les Premières Nations et l'État. Le rapport recommande comment un transfert législatif est nécessaire pour combler l'écart socioéconomique entre les peuples des Premières Nations et les Canadiens en général.   Il comprend les institutions nécessaires pour soutenir les communautés à l'avenir. De plus, les présentateurs fourniront de l'information sur la façon dont le transfert décennal est distinct de la nouvelle relation financière et préciseront en quoi il est distinct.

Atelier F - Promotion des meilleures pratiques par le suivi des résultats et l'accréditation
Cet atelier examinera deux indicateurs importants de la prestation efficace des services : i) prendre le temps d'examiner les modèles de pratique utilisés pour déterminer si les approches utilisées créent un obstacle en raison d'une vision du monde qui entre en conflit avec le point de vue des communautés ; et ii) comprendre comment la prestation des services de santé a une incidence sur la personne ou la communauté qui reçoit des services. Cette information est fondée sur la hiérarchie des besoins de Maslow, qui répond à des besoins de santé plus élevés lorsque les besoins primaires ne sont pas satisfaits, ce qui crée des problèmes complexes limitant les résultats positifs pour la santé.
Les panélistes utiliseront la recherche de l'Organisation mondiale de la santé et du Dr. Leroy Little Bear pour guider la conversation.
Les résultats en matière de santé des communautés les moins favorisées du Canada ne sont pas à la hauteur des moyennes nationales, en raison de solutions qui n'intègrent pas les visions du monde autochtones et ne répondent pas efficacement aux nombreux déterminants sociaux de la santé (DSS) comme l'emplacement géographique, l'éducation, l'emploi, le sexe, les conditions d'eau et d'assainissement, etc.
Le Conseil d’accréditation canadien (CAC) a entrepris des recherches pour évaluer la vision du monde autochtone et les déterminants sociaux de la santé des communautés les moins favorisées du Canada et leur impact sur les résultats pour la santé, et pour intégrer les mesures et les outils permettant d'aborder l'intégration de la vision du monde autochtone et des DSS à la prestation des services.

Atelier G - Évaluation des camps culturels et de la quête en canot pour les jeunes de Cumberland House
Les jeunes de la Nation Crie de Cumberland House ont participé à un total de quatre camps culturels en territoire et à une quête en canot à l'été 2018. Faire participer les jeunes au moyen d'enseignements sur le territoire est une approche pratique de l'apprentissage par l'expérience de la culture de leur communauté. On dispose de peu d'information sur l'efficacité des initiatives culturelles en territoire. L'objectif de cette évaluation était de déterminer l'impact de la participation aux camps en territoire ou à la quête en canot sur les jeunes en ce qui a trait à leur connaissance de la culture, à leurs liens avec les autres et à leur sentiment général de responsabilisation.
La présente évaluation a fait appel à une approche de recherche participative communautaire axée sur les jeunes, dans le cadre de laquelle le processus a été mené par des jeunes de la communauté. La population cible de cette évaluation était composée de jeunes de 11 à 17 ans. La participation des jeunes aux camps culturels en territoire et à la quête en canot leur a permis d'améliorer leurs liens avec leur culture, leurs liens les uns avec les autres et leur sentiment d'autonomie. Le camp culturel en territoire a suscité un intérêt chez les jeunes pour connaître leurs ancêtres et leurs façons de faire. La quête en canot a donné aux jeunes l'occasion de découvrir comment leurs ancêtres vivaient et travaillaient et les jeunes commencent à comprendre qui ils sont et d'où ils viennent grâce aux enseignements qu'on leur a donnés. Ils commencent à comprendre leur potentiel individuel grâce aux projets et aux initiatives qu'ils ont entrepris depuis leur retour du camp et de la quête en canot. La présentation de ces résultats fera appel à des jeunes présentateurs qui partageront leurs expériences et celles de leurs pairs.

Atelier H - Soins à la famille Dilico Anishinabek : Une approche d'équipe itinérante en soins primaires
L'atelier se concentrera sur l'introduction, l'engagement et le déploiement de l'équipe mobile de soins primaires (EMSP) de Dilico, qui comprend les soins primaires et les services paramédicaux. L’EMSP est une initiative en matière de santé conçue pour offrir des soins de qualité aux communautés des Premières Nations de la région visée par le traité Robinson-Supérieur. En se basant sur les lacunes identifiées dans la prestation des soins de santé des Premières Nations, l'objectif de l’EMSP a été d'accroître l'accès aux soins de santé et d'améliorer les résultats pour la santé de la population des Premières Nations et du district environnant en recevant un niveau optimal de soins plus près du domicile. Pour ce faire, l'équipe paramédicale est composée d'infirmières praticiennes, de travailleurs sociaux, d'infirmières auxiliaires autorisées, d'infirmières autorisées en santé mentale, de pharmaciens, de podologues, de chiropodistes, de diététistes autorisés, de guérisseurs traditionnels et de médecins et psychologues consultants. L'équipe interprofessionnelle intégrée nous permet d'offrir une vaste gamme de services aux Premières Nations, y compris des rendez-vous médicaux, des évaluations physiques, des traitements et des services de référence, la gestion des maladies chroniques, des soins spécialisés des pieds, des programmes pour soutenir des modes de vie sains, des conseils et des avis sur l'alimentation et la nutrition, la gestion complète des médicaments et des conseils individuels, familiaux et en groupe.
Les participants àl'atelier auront un aperçu des origines de l'équipe, de la façon dontl'engagement initial avec les communautés des Premières Nations a été entrepriset de la façon dont l'équipe a été formée pour répondre aux besoins de notrepopulation. Les pratiques prometteuses seront abordées dans le cadre d'uneétude de cas, de même que les difficultés qui surviennent lorsqu'on tente dedesservir une zone géographique extrêmement vaste, notamment la logistique desdéplacements et des horaires, le recrutement et la rétention. Les participants recevrontdu matériel illustrant le processus de constitution d'équipes et de prestation de services.
Pour que l'atelier soit engageant et interactif, nous présenterons le matériel par PowerPoint dans le cadre d'un dialogue ouvert où les questions et les réponses pourront être posées tout au long de la présentation et où les commentaires des participants seront encouragés.

Accommodation

The FNHMA block of rooms is sold out. Please contact the hotel directly for availability and rates.By Phone: Please call the hotel directly at 1-888-627-8559 or 416-869-1600 and refer to the FNHMA Conference 2017 or our group code FK10AA. Make your hotel reservation at the Westin Harbour Castle online.

Book Online Now

Accommodation

The FNHMA block of rooms is sold out. Please contact the hotel directly for availability and rates.By Phone: Please call the hotel directly at 1-888-627-8559 or 416-869-1600 and refer to the FNHMA Conference 2017 or our group code FK10AA. Make your hotel reservation at the Westin Harbour Castle online.

Book Online Now