jeudi matin

10 h 30 à 12 h 00

Atelier I - Atelier de conception d'une formation en santé et mieux-être
Prenez part à la conception du nouveau programme de formation en planification de la santé et du mieux-être des Premières Nations. L'an dernier, le Guide de planification des GSPN a été publié. L'étape suivante consiste à concevoir le programme d'éducation en fonction des valeurs de culture, de communauté, de force et de qualité. En fin de compte, les principaux objectifs de cette transition sont d'appuyer la capacité de planification de la santé et d'aider les collectivités à conclure des ententes de financement ou des subventions plus souples.
L'atelier consistera en un survol du projet " Évolution " de l'AGSPN visant à élaborer un plan pour une transition en douceur de la formation en planification de la santé communautaire de Services aux Autochtones Canada (SAC) à l'AGSPN.
Cet atelier pratique portera sur la conception du programme d'éducation, en particulier :
• Comprendre les besoins des planificateurs en santé communautaire
• Discuter des principaux besoins de formation des planificateurs de la santé
• Explorer comment la qualité sera déterminée, maintenue et maintenue
• Identifier les outils qui aideront les planificateurs de la santé communautaire
• Comprendre les risques et les stratégies d'atténuation
• Élaborer un plan de communication pour s'assurer que l'information est partagée efficacement.
Pour s'assurer que toutes les voix soient entendues, cet atelier comprendra un travail de groupe ainsi qu'une réflexion individuelle. Les résultats seront consignés sur les fiches d'information fournies et les discussions seront communiquées à tous les participants à l'atelier.

Atelier J - Construire des ponts : Tirer parti des relations pour bâtir des services de santé durables pour les enfants
Le Conseil tribal de Kee Tas Kee Now Tribal Council (CTK) comprend cinq nations membres du nord de l'Alberta qui ont un accès limité aux services de santé pour enfants. En réponse aux taux élevés de suicide chez les jeunes, aux retards de développement précoces et au manque d'accès à des services de soutien spécialisés pour les enfants et leurs familles, le CTK a élaboré un modèle novateur de prestation de services pour offrir des services de santé durables et de grande qualité aux enfants de ses membres. Grâce à des partenariats avec les services de santé, l'éducation et les services sociaux provinciaux, ainsi qu'à un financement selon le Principe de Jordan, le CTK a identifié et continue d'identifier et de surmonter les difficultés d'accès aux services dans les régions rurales. La réussite de ce modèle repose en grande partie sur l'approche centrée sur la famille et fondée sur les relations qui honore la compréhension autochtone de la famille et de la communauté.
Cet atelier, par le biais de l'étude de cas sur la santé des enfants du CTK, vise à aider les participants à mieux comprendre :
• Les modèles novateurs de prestation de services pour les services de santé des enfants.
• Appliquer les connaissances et les approches autochtones à la prestation et à l'évaluation des services de santé pour enfants.
• Points forts et défis de l'établissement de partenariats intersectoriels
• Approches fondées sur des données probantes pour créer des services paramédicaux durables dans les régions rurales et éloignées.
L'atelier présentera aux participants les outils et les stratégies utilisés par l'équipe de santé infantile du CTK pour identifier, établir et renforcer les partenariats, y compris les forums de partenariat, les cercles de discussion et les protocoles de communication.
Nous explorerons également, par le biais de l'étude de cas des services aux enfants de CTK, des façons d'intégrer la méthodologie autochtone dans l'évaluation des services de santé, y compris l'utilisation des cercles de discussion. Il présente également un exemple de création de services de santé en commençant par une compréhension autochtone de l'enfant et de la famille.

Atelier K - Renforcer la prestation des soins de santé dans les communautés des Premières Nations par des pratiques d'amélioration de la qualité : programme « FORGE AHEAD » Résultats du programme de recherche et études de cas communautaires
FORGE AHEAD était un programme de recherche communautaire d'une durée de cinq ans visant à évaluer les modèles de soins de santé primaires afin d'améliorer la gestion des maladies chroniques et de fournir un accès approprié aux services disponibles dans neuf communautés des Premières Nations du Canada en utilisant une approche d’amélioration de la qualité (AQ). Les projets comprenaient des consultations sur l'état de préparation, l'élaboration d'un registre du diabète et d'un système de suivi clinique, des initiatives d'AQ, une analyse des coûts et l'élaboration d'une trousse d'outils de mise à niveau.
Cet atelier sera centré sur des études de cas communautaires, partagées par les partenaires des Premières Nations au sujet de leur expérience de l'utilisation d'une approche communautaire d'AQ pour apporter des changements à leurs programmes de prévention et d'établissement de soins. Nous guiderons les participants dans l'établissement des priorités, l'élaboration et la mise en œuvre d'initiatives d'AQ dans le cadre d'une séance interactive visant à acquérir des connaissances collectives et à comprendre les différences contextuelles. Une partie de l'atelier consistera ensuite à présenter les résultats du programme FORGE AHEAD afin d'illustrer les résultats obtenus au niveau clinique et expérientiel à l'aide de sources de données qualitatives et quantitatives. La combinaison du processus interactif et expérientiel et des résultats démontrera l'efficacité du modèle d'AQ et la façon dont le partenariat avec les communautés des Premières nations a permis de gérer les défis et de créer des succès pour leurs clients et la communauté.
Les principales leçons et les principaux outils à retenir pour les participants sont les suivants : comprendre la théorie et la pratique de l'AQ au moyen d'études de cas réelles dans les communautés des Premières Nations ; comprendre l'importance de l'état de préparation - outils de mesure et utilisation des niveaux de préparation et des initiatives d'AQ correspondantes pour apporter des améliorations  et partager les connaissances des partenaires des Premières Nations pour démontrer comment l'AQ peut être utilisée comme outil d'autodétermination communautaire pour les priorités en santé.

Atelier L - Gentillesse latérale : Outil de décolonisation utilisé pour répondre à la violence latérale
La gentillesse latérale est une approche de lutte contre la violence latérale fondée sur les valeurs autochtones qui favorisent l'harmonie sociale et des relations saines. La violence latérale se manifeste de façon unique pour les peuples autochtones en raison de la colonisation, du racisme et du traumatisme intergénérationnel. La violence latérale a des répercussions négatives sur la santé individuelle et sur la culture organisationnelle, la sécurité, les taux de rétention et la qualité des services.
Cette séance portera sur la façon dont les organismes de santé des Premières Nations de la Colombie-Britannique se font les champions de la gentillesse latérale dans la pratique, les politiques, les partenariats et le perfectionnement professionnel dans les services de santé, et sur les facteurs qui favorisent la promotion de la gentillesse latérale et la fin de la violence latérale. En modifiant la culture et les normes relatives aux interactions entre les patients, les fournisseurs de services de santé et les partenaires au sein des services de santé créent des services plus sécuritaires, inclusifs et culturellement sécurisants. La gentillesse latérale a également le pouvoir d'améliorer les services de santé en augmentant la sécurité au travail et le maintien en poste du personnel de santé en établissant des valeurs, des normes et des pratiques relationnelles pour améliorer la sécurité au travail et les relations de travail en développant les compétences personnelles.
La gentillesse latérale aborde également les déterminants sociaux de la santé d'une manière unique. La continuité culturelle est reconnue comme un déterminant social de la santé des peuples autochtones et se construit par la gentillesse latérale en s'inspirant des enseignements traditionnels qui inspirent l'esprit de la gentillesse latérale. La gentillesse latérale peut aussi servir à appuyer la gouvernance, la prise de décisions et le contrôle des Premières Nations en utilisant les valeurs traditionnelles dans la gouvernance et les partenariats, ce qui peut faire en sorte que les systèmes de santé soient plus adaptés à la culture et puissent accroître la gouvernance des Premières Nations qui est associée à des résultats positifs sur la santé.

jeudi après-midi

14 h 00 à 15 h 30

Atelier M - Concevoir des mesures de soutien pour les équipes de soutien en santé mentale et en situation de crise
L'équipe d'intervention pour le mieux-être en santé mentale et en situation de crise a été mise sur pied dans l'ensemble du pays pour appuyer les Premières Nations en leur offrant un modèle axé sur les forces culturelles et axé sur la communauté afin d'accroître l'accès à une gamme de services de mieux-être mental, notamment des services d'accueil, d'évaluation, de traitement, de counselling, de gestion de cas, d'orientation et de suivi post-traitement. Ces équipes sont souvent fondées sur une combinaison d'éléments cliniques et communautaires qui reposent sur des connaissances et des données culturelles solides. L'expansion de ces équipes dans l'ensemble du pays au cours des dernières années a permis de reconnaître qu'un réseau de soutien est nécessaire pour appuyer l'expansion, fournir des occasions de souligner les pratiques exemplaires et prometteuses et appuyer le développement continu des capacités de ces équipes pour répondre à la forte demande de services culturellement pertinents. Cet atelier discutera de l'évaluation des besoins entreprise par le First Peoples Wellness Circle (« Cercle du mieux-être des Premiers peuples) et du réseau proposé de soutiens complets qui seront offerts aux équipes en matière de mieux-être mental.
Commandité par : Institut canadien d'information sur la santé

Atelier N - Médecine de nos grands-mères : Comment les sages-femmes et les communautés autochtones font revivre la médecine de l'accouchement - Allaitement maternel et amélioration du mieux-être communautaire et création de la sécurité alimentaire
Cet atelier mettra en vedette des panélistes qui travaillent à accroître l'allaitement maternel et à rendre cette médecine sacrée et cette pratique de la santé aux Nations. L'allaitement maternel est la méthode traditionnelle d'alimentation du nourrisson et, historiquement, il existait de nombreuses stratégies pour relever les défis de l'allaitement maternel et de nombreuses façons d'aider les parents qui allaitaient à fournir cette nourriture et ces médicaments à leurs enfants. En raison de la colonisation, des traumatismes intergénérationnels et de nombreuses pertes, les pratiques et les connaissances en matière d'allaitement maternel ont considérablement diminué. Les communautés autochtones sont de plus en plus conscientes des bienfaits de la restauration de la médecine et des connaissances sur l'allaitement maternel, et constatent des avantages importants dans les domaines de la santé, du mieux-être et de la sécurité alimentaire.
Stephanie parlera de la signification de l'allaitement maternel pour nos Nations, des défis à relever pour le ramener et des succès du programme au Centre de la maternité et de l'enfance Tsi Non:we Ionnakeratstha Ona:grahsta'.
Karennaha:wi représentera l'Initiative des amis des bébés du Centre de santé de Kanasatake et partagera son expérience dans le cadre de la désignation de l'Organisation mondiale de la santé pour l'allaitement maternel et les répercussions que cela a eu sur la communauté. Ce programme a reçu un prix d'innovation à la conférence de l'an dernier à Banff.
Carol parlera du rôle que jouent les sages-femmes autochtones dans le retour de l'allaitement maternel et des liens avec la santé communautaire, le mieux-être et la sécurité alimentaire.

Atelier O - La sagesse inhérente de la cuisine indigène
Partout au Canada, les peuples autochtones sont aux prises avec des taux disproportionnellement élevés de maladies chroniques. Pour les praticiens de la santé des Premières Nations, il existe de nombreux programmes et services, médicaments et traitements qui visent tous à aider les patients autochtones à gérer et à surmonter leur condition. Il y a également une appréciation croissante de l'impact de l'alimentation sur la santé en général et il y a aussi une confusion croissante, car la médecine conventionnelle et la recherche délivrent des messages contradictoires concernant la nutrition et l'alimentation. Le plus récent Guide alimentaire canadien a été salué comme un important pas en avant, mais bon nombre des principes sous-jacents se retrouvent dans les régimes alimentaires autochtones qui remontent à des milliers d'années.
Cet atelier portera à la fois sur la valeur nutritive des ingrédients traditionnels et sur les traditions communautaires en matière de récolte et de préparation des aliments.
Le chef Bill Alexander partagera les recettes et les ingrédients traditionnels qui peuvent être ramenés dans les communautés des participants et intégrés aux programmes visant à encourager une meilleure nutrition et des pratiques alimentaires durables que les membres de la communauté peuvent facilement adopter.
Les participants se verront également présenter d'importantes pratiques culturelles liées à la récolte et à la préparation des aliments traditionnels. Ces pratiques sont un élément culturel important qui peut aider les individus à renouer avec leur propre culture, contribuant ainsi à améliorer leur santé mentale et physique.

Atelier P - L'élaboration concertée d'indicateurs de la santé des Premières Nations
Les conférenciers discuteront de l'élaboration d'indicateurs de la santé des Premières Nations en Alberta en appuyant la gestion des données dans les communautés des Premières nations. Les membres des Premières Nations doivent gouverner la création, l'utilisation et la divulgation des données afin de soutenir l'articulation de leur mieux-être et l'amélioration de leurs résultats en matière de santé à partir de leur propre vision du monde unique. Actuellement, on recueille de l'information, on effectue des recherches et on évalue selon le système colonialiste colonialisme qui appuie les pratiques occidentales de la vision du monde et qui vont à l'encontre des réalités des Premières Nations. La prise de décisions fondées sur des données probantes, dirigées par la communauté et fondées sur les pratiques traditionnelles de chaque Première Nation souveraine doit constituer la nouvelle norme pour l'élaboration des indicateurs de la santé des Premières Nations par les membres des Premières Nations. Pour que les données puissent faire une différence, il faut établir des partenariats clairement articulés qui sont fondés sur le respect mutuel, ce qui comprend la réciprocité.
Au Centre de gouvernance de l'information des Premières Nations de l'Alberta, on a commencé à élaborer, en partenariat et dans l'ensemble des administrations, des indicateurs de santé à l'usage exclusif des communautés des Premières Nations pour la surveillance, l'évaluation et la planification. Grâce à des séances d'engagement approfondies avec nos partenaires des Premières Nations de l'Alberta dans plusieurs régions visées par des traités, l'élaboration de méthodologies de recherche, d'indicateurs et de cadres logiques pour les Premières Nations a commencé afin d'aborder les questions systémiques liées à la santé et au mieux-être des membres des Premières Nations.
Le résultat de cette séance est de donner aux participants l'occasion de travailler en partenariat pour discuter des mesures à prendre pour élaborer des indicateurs de la santé et du mieux-être de tous les peuples des Premières Nations. Une collaboration respectueuse entre les populations autochtones du monde entier est un travail qui aide toutes nos communautés à passer à l'action.

Accommodation

The FNHMA block of rooms is sold out. Please contact the hotel directly for availability and rates.By Phone: Please call the hotel directly at 1-888-627-8559 or 416-869-1600 and refer to the FNHMA Conference 2017 or our group code FK10AA. Make your hotel reservation at the Westin Harbour Castle online.

Book Online Now

Accommodation

The FNHMA block of rooms is sold out. Please contact the hotel directly for availability and rates.By Phone: Please call the hotel directly at 1-888-627-8559 or 416-869-1600 and refer to the FNHMA Conference 2017 or our group code FK10AA. Make your hotel reservation at the Westin Harbour Castle online.

Book Online Now